Jeunesses Méditerrannéennes - Des défis communs, un engagement collectif.

منشور
Éducation
Villes
Jeunesse

Jeunesses Méditerrannéennes - Des défis communs, un engagement collectif.

Synthèse des rencontres de Paris (2015), Casablanca (2017) et Alger (2018)
الصورة
Publication Illustration
الناشر
The Euromed network in France
نوع المنشور
Synthèse des rencontres
سنة النشر
2018
نبذة مختصرة

"La jeunesse, c’est l’avenir", a-t-on tendance à répéter, plutôt tel un slogan qu’un véritable programme. En Méditerranée, aujourd'hui, la jeunesse constitue déjà le présent. En 2006, sur l’ensemble du pourtour méditerranéen, environ 35% de la population avait moins de 30 ans ; sur la rive sud, 45% des habitants étaient compris dans cette tranche d'âge, au Nord 25%.

Dans les rues, les écoles, les universités, sur les lieux de travail, la jeunesse est là, actrice de son temps. Ces nouvelles générations s’inscrivent dans des territoires aux dynamiques politiques, sociales et culturelles diverses. Entre paix et guerre, démocratie et dictature, richesse et précarité, la jeunesse tend néanmoins à se rassembler pour porter d’autres voix et d’autres projets de société.

Ces jeunes générations sont celles des réseaux sociaux et des échanges par-delà les frontières physiques ou imaginaires; elles s’informent, et voient ce qu’il se passe dans la ville, le pays ou le continent voisin. Les références culturelles s’entrecroisent, interagissent et se mélangent. Si les frontières méditerranéennes se ferment les unes après les autres, il n'y a pourtant pas d’assignation à résidence pour l’échange, pas de visa pour la connaissance. Qu’ont en commun les jeunes Syriens, Libanais, Français, Marocains, Palestiniens, Italiens, Portugais, Jordaniens, Turcs, Algériens, Egyptiens, Espagnols, Libyens, Maltais, Chypriotes, Tunisiens, Grecs, si ce n’est de s’inscrire dans une même époque? De regarder vers la même mer, où les opportunités comme les défis semblent liés les uns aux autres, s'ils ne sont pas communs ?